Il a cherché à renforcer sa position isolée au sein de la Ligue arabe en misant sur une alliance tripartite avec l’Egypte de Mohamed Morsi ainsi qu’avec ce second «poids lourd» régional qu'est la Turquie de Recep Tayyip Erdogan. Mais à la suite du coup d’Etat égyptien, le nouvel émir Cheikh Tamin paraît prendre quelque distance avec les Frères musulmans. Cette différence d’approche de la crise égyptienne et cette rivalité se sont retrouvées dans le traitement de l’information qu’ont fait Al-Jazeera (pour le Qatar) et Al Arabiya (Emirats Arabes Unis) des manifestations et du coup militaire égyptien. L’Arabie saoudite a clairement annoncé qu’elle était prête à financer le nouveau pouvoir égyptien damant ainsi le pion aux Etats-Unis. «Comment le Qatar va-t-il réagir pour récupérer son influence? 3. Doha et Riyad sont unis contre le régime alaouite syrien, contre l'Iran et contre les chiites en général. VRAI & FAUX | Il y a eu un rapprochement effectif, une Union sacrée entre le Qatar et l'Arabie saoudite pour aider Bahrein lorsqu’en 2011 cet émirat a maté un important mouvement de contestation populaire et réprimé ses chiites. Idem contre l’Iran, dont la politique d'armement nucléaire et l'influence régionale inquiètent beaucoup les pays sunnites.